29 décembre 2008

The Rockers disciples


The Rockers Disciples and Chola "cross roads" :

Un groupe fançais de Roots reggae "the rockers disciples", l'album "crossroads" est sorti le 1 décembre 2008 chez Vocation Records.

Les enregistrements ont eu lieu en juillet 2008 à Uptown Studio, et les pistes mixées et masterisées à HP's.

Et c'est une très bonne surprise : du pur roots reggae, un album complet et planant grace à la voix de Chola, et on apprécie car il y a tellement d'album qui ne sont qu'une suite de single, alors quand on a un album qui tourne du début à la fin et qui vous garanti une vibe 100% peace, on ne peut que saluer les disciples du roots rock reggae.


le titre "moments of beauty" :
qui n'est pas sans rappeller Empress Dezarie, jah bless. 8 titres + 5 dub dont l'excellent "freedom", le très roots "rockers home", difficile de ne pas citer tous les titres : "don't wait", "master of your destiny" "freedom" qui ouvre l'album :

  1. Freedom
  2. Other ways
  3. Master of your destiny
  4. Rockers home
  5. Don't wait
  6. Moments of beauty
  7. No more to be found
  8. I won't be sorry
  9. Poor man dub
  10. Rockers dub
  11. Master of dub
  12. Others ways dub
  13. Don't wait dub

25 décembre 2008

Le nouveau double album de SOJA


SOJA "peace in a time of war" et "Nuclear bomb" :


Exceptionnel, pour cette fin d'année 2008 la sortie du double album des soldats de l'armée de Jah, (soldiers of Jah army) , c'est sorti chez Nocturne qui nous propose un jeu :
  • plusieurs cds de SOJA à gagner, et vu la qualité du son, c'est une occasion à ne pas rater. Pour participer au jeu cliquer ici !



Et tout de suite on peu dire que le premier cd " Peace in a time of war" est celui qui possède plus bons titres, et de loin, un pur cd sachant que SOJA est un groupe que l'on suit et que l'on aime inconditionnelement depuis long time et c'est le premier album du groupe enfin disponible :
"Rasta courage" :

dont voici les lyrics et pour ceux qui ont une guitare voici les accords :
( A# Dm C Dm )


"Try and remember now just what has been done.

Enslavement, displacement of every nation.

And now to one nation, everyone hold their grudge.

Kind of makes me wonder about which side I'm on.

I don't defend white, and I don't defend black.


I defend truth and rights and all of that.

I work on situations where I'm at Hold my position and never fall of track.

Chorus Nah give up my faith!

Though Babylon rage,

I and I will strive until the end of my days.

go against society, Rasta courage.

I never give no good vibes and I never give up no truth.
Never trade my sanity for living in Babylon crew.

Vanity will never drive this man insane.

This man will walk alongside Jah again.

We see all of the pressure to conform today, And I may sometimes bend, but only as not to break.

ïCause a life of iniquity for laziness' sake

Is a deal with the devil Rasta just can't
make.

Looking back now upon all of the evidence 400 years and what
those years have really done,

we talk of peace but at the first sign of war.


Bredren and bredren and sistren ain't sistren no more.

Without forgiveness how will any war cease, while the heathen rage Rastaman sitting at ease.

No one will move a muscle for some moral justice and with NO JUSTICE, THERE BE NO PEACE "


et nous voilà déjà avec de l'or dans les oreilles,
La basse destructrice de Bob Jefferson, la voix planante de Jacob Hemphill, le superbe et presque acoustique"look within" en est la preuve :
et dans la série des titre peace il y a aussi "jah atmosphère", "mother earth"
Un titre à l'image de "true love", en effet un vrai moment de paix dans des temps bien troubles.
Avec le titre "peace in a time of war" l'album reprend son rythme de croisière : Roots Rock reggae !
Et ça enchaine : "Crepping in", "brothers and sisters "," Revolution","forgive don't forget"

le son de "peace in a time of war" tourne sans discontinuité, c'est le son du reggae Américain, à la grounation ou à la Morgan Heritage, avec de mon humble avis un truc en plus, Jah love.
D'ailleurs les deux albums ont ete mixés et masterisés aux celebres studios «Lion & Fox» de Washington Dc par Jim Fox, ingénieur du son de Groundation.
  1. Revolution
  2. Reallity
  3. Non Partial / Non Political
  4. Look Within
  5. Rasta Courage
  6. Peace In A Time Of war
  7. Creeping In
  8. Brothers & Sisters
  9. True Love
  10. Jah Atmosphere
  11. Mother Earth
  12. Forgive Don't Forget
  13. Did You Ever
  14. Time Come Due
  15. The End

Soja "Nuclear Bomb" :

Le deuxième album c'est pas qu'il est moins bon c'est qu'il est beaucoup plus court, seulement 4 titres les 4 autres sont des versions dub ce qui va plutôt bien avec le thême de l'album"nuclear bomb".

4 très bon titres qui prolonge la vibe SOJA, les excellents "Nuclear bomb" du nom de l'album, "freedom time" :

"Hailé Sélassié time has go"

et surtout "watch them" qu'on s'écoute :

  1. Nuclear Bomb
  2. Zion Livity
  3. Freedom Time
  4. Watch Them
  5. Atomic Dub
  6. Livity Dub
  7. Makonnem Dub
  8. A Stray Dub

En résumé on adore SOJA et c'est pas près de s'arrêter...

"AH they don't see Rasta !"

SOJA "get wiser" albums chroniqués dans roots and culture.

24 décembre 2008

Natty christmas


jacob miller

C'est Nöel ce soir à minuit les chrétiens du monde entier fête la naissance du christ : Jésus de Nazareth : le messie, Issa pour les musulmans, Roots and Culture souhaite à tout les lecteurs a Natty christmas comme chaque année avec Jacob Miller, jah love.

Jacob Miller "natty christmas" :

On revient sur un superbe album sorti en 1978, "natty christmas" du grand Jacob Miller.

L'entreprise est assez rare pour être souligné :

Des chants de noël roots reggae, comme le classique "I wish you a merry christmas" et le bon "silver bells".

La voix unique de Jacob miller est secondé par le style rub a dub du chant de Ray I.

De plus c'est l'un des derniers albums de Jacob Miller qui nous as quitté le 23 mai 1980 dans un accident de voiture.

  1. Jacob Miller - Wish You A Merry Christmas :
  2. Ray I - Ahameric Temple
  3. Jacob Miller - Silver Bells :
  4. Jacob Miller - Natty No Santa Claus
  5. Jacob Miller & Ray I - All I Want For Ismas
  6. Jacob Miller - Untitled
  7. Jacob Miller & Ray I - On The Twelve Day Of Ismas
  8. Jacob Miller & Ray I - Untitled
  9. Jacob Miller & Ray I - Deck The Hall
jacob miller






réédition de l'article de l'année 2007.

23 décembre 2008

Jah Verity


Jah Verity " President Boulanger " :


Après son premier opus "Rebelles" sorti en 2004, le Burkinabé Jah Verity vient de sortir son deuxième album. C'est sorti le 24 novembre 2008 chez Nocturne.


Et c'est Fakoly production de Tiken Jah qui s'est occuppé de la production, un album de pur reggae Africain, tant dans la musique que dans les propos, comme le montre l'excellent titre "Au Darfour":


mais également "Afrique martyrisée" et le titre sur le "président Boulanger" ,et oui "Président Boulanger, t'es mal barré !".


L'album qui comporte 12 titres de conscious african reggae commence avec "enfant du monde"
"enfant du monde, d'Afrique et du Faso,
levons la main pour dire que nous sommes là"
et comment ne pas citer le titre "paradis tropical"
Jah Verity n'a pas sa langue dans sa poche comme le prouve le tite "Mogo babila" :
"Toi tu refuses de jober,
je ne comprends pas pourquoi tu refuses de travailler,
Tous tes amis sont des grouilleurs,
des chercheurs même des chauffeurs
et toi ta profession c'est voleur (...)
Toi tu es un Môgô Babila ."


Jah Verity, "le rebelle de la musique reggae" de son nom Etimbe Koffi Bernard est né à Ougadougou au Burkina Faso le 20 août 1976, de parent du Bénin et du Burkina sa famille s'est installé en Côte d'Ivoire. Et c'est à Abidjan que Jah Verity commence sa carrière reggae, quand il reprend le morceau "unite" d'Alpha Blondy" en 1996 au grand concours de découverte musicale "Podium" .
  1. Enfants du monde
  2. Président boulanger
  3. Paradis tropical
  4. N'Djolowé
  5. Au darfour
  6. Afrique martyrisée
  7. Mogo babila
  8. Le diola
  9. Laban
  10. For my love
  11. Laban DUB
  12. Afrique martyrisée DUB

18 décembre 2008

Marcel Salem en concert


Marcel Salem vient défendre son album "Africa vigilance", ce Vendredi 19 decembre à l'Ermitage (Paris)

16 décembre 2008

Merci Mr. Bob Marley

Ce sera le 12 février 2009 à Paris, une soirée consacré à Bob Marley avec Mo'Kalamity, Staika D, Baby-G, Pablo U-Wah....


Noël Ethiopien


Comme chaque année le Noël Ethiopien de Nono,ce sera le 4 janvier 2009 de 16h à 20h avec également Sistah Caro qui racontera des histoires afro-américaines en hommage à Barak Obama, ce sera vers 16h au début de la fête.

13 décembre 2008

Jeu Roots and Culture

En cette fin d'année on souhaite vous gater, vous qui nous suivez quotidiennement et si nombreux, voici le 2° volet.

Exceptionnel !Plusieurs double cd de SOLDIERS OF JAH ARMY "PEACE IN A TIME OF WAR" +" NUCLEAR" sont à gagner sur roots and culture,
le jeu nous est proposé par Nocturne
Pour cela répondre à la question
  • quel est le nom de l'album précédent de SOJA ?
Envoyer vos réponses par mail à : jeu@rootsandculture.fr
Vous avez jusqu'au 31 décembre minuit
et vous le savez c'est très bon pour la santé le SOJA ....

11 décembre 2008

Jeu Roots and Culture


Le jeu de fin d'année, proposé par Putumayo:

à Gagner plusieurs albums Putumayo " A Jazz and Blues Christmas ",

Pour cela répondre à la question :


  • Qui est l'auteur des pochettes des albums Putumayo ?

La réponse se trouve bien sur dans le site Roots and culture, et également celui de Putumayo,


Vous avez jusqu'au 20 décembre minuit, envoyer les réponses par mail à : jeu@rootsandculture.fr



Bonne Fêtes à tous !

05 décembre 2008

Il est cinq heures 02 Kingston s'éveille




Cette fois Kingston s'éveille 2 minutes plus tard Pour Mato, c'est le deuxième volume de ce projet de reprise de tubes de la chanson française en reggae.
Et c'est la 3° idée cadeau que l'on vous conseille, et celui ci est surement le seul qui peux réconcilier deux mondes, le reggae et la chanson française, vous pourrez surement vous faire une place vers la chaine HiFi et donner à la soirée ces quelques notes de reggae salvatrice si vous vous retrouvez par hasard coincé dans un nouvel an ou une de ces soirées festives ou le Disc Jokey du soir n'a apparement uniquement que des Hits des années 80 de la chanson française...


Pour ce deuxième volet même recette sauf que le choix des chansons s'est porté sur les années 80 et non sur les seventies comme le premier.


La deuxième nouveauté est le style reggae ragga utilisé dans tout l'album et qui fonctionne très bien en rapport à ces années 80, on retrouve Jayhem qui s'est attaqué a une reprise "d'un autre monde" de Téléphone, et effectivement avec une belle voix le titre est bien mieux que l'original, on retrouve également Princess Erika qui reprend "les uns contre les autres"
et plusieurs dub du maître Mato.
Pour le coup "Morts les enfants" repris par R.Wan tombe à pic tant les propos collent au répertoire reggae :
On retrouve également Sai Sai, Lord Bittum, Stepper....
  1. Encore et encore-Andrej 747
  2. Tchiki boum-Lady Gatica
  3. Elle a les yeux revolver-Merlot
  4. Morts les enfants-R.wan
  5. 1980 Dub-Mato
  6. Ça plane pour moi-Sai Sai
  7. Un autre monde-Jayhem
  8. Les uns contre les autres-Princess Erika
  9. Génération Dub-Mato
  10. Chacun fait c'qui lui plaît-Lord Bitum
  11. Né quelque part-Stepper
  12. Mon fils, ma bataille-Pierpoljak
  13. Amicalement vôtre-M'ame
  14. Smiley Dub-Mato
  15. Sleng Teng-Mato

Vous pouvez vous procurer "Il est Cinq Heures 02" en cliquant ici !

Coffret Putumayo








Les Coffrets et best of sont légions en fin d'années , alors dur d'y voir clair.



Voici la deuxième idée de cadeau musicale pour cette fin d'année le coffret Putumayo comprenant le "best of Africa", l'excellent "Women in jazz" et "Musica latina",



un choix varié et éclectique qui en raviera plus d'un.


03 décembre 2008

A Jazz and Blues Christmas





A Jazz and Blues Christmas :


Les Fêtes de fin d'année se rapprochant, il est naturel de penser à des idées de cadeaux et à la musique qui va rythmé la fête.


Cette année Putumayo nous invite à un Noël Blues and Jazz, difficile de refuser l'invitation de partager en famille ces 10 titres de reprises des plus grand : Ray Charles, B.B. King, Charles Brown....


On retiendra Le "Santa Baby" de Emilie-Claire Barlow :

et "the christmas Blues" de Topsy Chapman and Lars Edegran :

and have a Christmas Blues !



  1. B.B. King Christmas Celebration

  2. Charles Brown Santas Blues

  3. Randy Greer and Ignasi Terraza Trio Wrap Yourself in a Christmas Package

  4. Emilie-Claire Barlow Santa Baby

  5. Ray Charles Rudolph the Red-Nosed Reindeer

  6. The Ramsey Lewis Trio Here Comes Santa Claus

  7. The Dukes of Dixieland Merry Christmas Baby

  8. Topsy Chapman and Lars Edegran The Christmas Blues

  9. Riff Ruffin Xmas Baby

  10. Mighty Blue Kings All I Ask for Christmas

Baby G en live

Baby G en concert le 5 décembre 2008 à La Java ( Paris 10°) à l'occasion de la sortie de son niouvel album, ainsi que Dub action et Hammerbass djs.

01 décembre 2008

entretien avec No More babylon

Interview des No more Babylon à l'occasion de la sortie de leur nouvel album "Roots meeting", on donne la parole à Kiko le chanteur et Luc le bassiste :
yogi : Vous venez de sortir "roots meeting" votre nouvel album, quelles sont les orientations prises pour roots meeting par rapport aux précédents ?

Pas d’orientation particulières si ce n’est qu’on a voulu rester fidèles à notre
identité.

Par contre, par rapport aux autres albums, les moyens mis en œuvre
étaient plus conséquents, on a donc gagné en qualité.

Une plus grande maturité artistique aussi et une plus grande préparation.

On a mis 3 ans entre la préparation, l’enregistrement et la finalisation de Roots Meeting. Et je pense que ça se ressent vraiment. On a également eu la chance de travailler avec un réalisateur indépendant, Stephan Blaess, qui a su nous comprendre, et analyser notre son.


yogi: Pourquoi avoir choisi de mettre deux versions du même riddim tout au long de l'album ?

C’est le concept qu’on souhaitait développer dans cet album. Le second album
« Vampayah » était sous titré « Ina Showcase Style », et
chaque version était accompagnée de son dub.

Sur « Roots Meeting »,
chaque guest devait se poser sur au moins un de nos riddims.

On voulait surtout
qu’apparaissent nombre d’artistes avec qui nous avions eu l’occasion de
travailler. Il était donc légitime de retrouver Earl 16, Ken Boothe, Kenny
Knots, Brother Marcus…


yogi: une question spécialement pour Kiko, comment as tu préparé ces titres ? as tu écouté la version de Ken Boothe ou de Earl Sixteen avant ou après avoir composé tes lyrics ?
Pour la plupart, nos titres étaient déjà écrits.
Il y a eu 2 exceptions je crois
sur « Who Really Cares » de Ken Boothe, sur lequel j’ai voulu faire
une version, inspirée des deejays des 70’s, genre « discomix », en
reprenant le thème de Ken et en développant mes propres lyrics. Le second titre
fut « Propaganda » où la tune de Kenny Knots existait déjà depuis 2
ans.
Là, j’ai complètement occulté sa version pour faire mes propres lyrics.

yogi : Le choix du titre roots meeting a t'il été motivé par ces 8 featurings sur l'album ?

On voulait un titre qui reflète à la fois la couleur de l’album et qui puisse
coller au plus prêt au concept. Donc pour nous, le titre « Roots
Meeting » s’est imposé comme une évidence.

yogi : parmi tous ces invités, il y en a pas mal que vous connaissez pour avoir joué avec , soit en backing band soit dans le même concert, vous n'avez invité que des amis ?

Comme je l’ai déjà dit, c’est vrai qu’on retrouve pas mal d’artistes qui, à un
moment donné, ont croisé notre chemin.

Mais pas seulement.

Pour Jah Marnyah, par exemple, on le connaissait depuis quelques années, pour ces prods chez Vibronics.

On voulait aussi un artiste avec une vibe plus actuelle. Comme nous
avions un link avec Steve Vibronics, l’enregistrement de Marnyah fut quelque
chose de très facile à mettre en place.

On voulait aussi un deejay. Au départ,
on a pensé à Ranking Joe, mais impossible à cutter à l’époque donc on s’est
retourné vers Sixteen qui avait le contact de U Brown.

Ce dernier vivait à
Londres et ça n’a donc pas été bien difficile à le convaincre de faire une
version sur un de nos riddims. Depuis, on est en contact avec eux très
régulièrement.

yogi: en parlant de backing band que fait kiko pendant ce temps, n'est t'il pas jaloux que vous le laissiez pour d'autres chanteurs ?

Pas du tout ! Même si je suis relégué à une place moins exposée, je prends
plaisir à faire la guitare rythmique et les choeurs dans notre configuration
backing.

Pour nous, le backing band reste quelque chose que l’on veut développer
et surtout ne pas abandonner.

Ca nous a beaucoup apporté, humainement et
artistiquement, et j’espère que l’on aura l’occasion de travailler avec d’autres
artistes à l’avenir.


yogi : à propos de rencontre, on est obligé de parler du grand ken Boothe et de sa voix légendaire, alors cette rencontre avec Ken Boothe ?

Je me rappelle du jour où on nous a proposé de le backer. On était en tournée
avec Earl Sixteen et ce jour là on jouait en Bretagne.

Il était midi et on reçoit un coup de fil d’un producteur parisien qui nous dit : « Voilà
j’ai la possibilité de faire Ken Boothe dans un mois pour deux dates au Cabaret
Sauvage, à Paris, mais le hic, c’est que je n’ai pas de backing band. Est-ce que
ça vous branche ? ».

On a un peu hésité, parce que Ken est un monument et parce qu’on ne connaissait pas trop son répertoire. On est effectivement plus roots que ska et rock steady. En plus, on avait la pression du temps :
seulement un mois pour bosser ses titres. Finalement, après 3 minutes de
délibérations, on a décidé de relever le défi et au final ça a abouti à
l’enregistrement de son premier live après 40 ans de carrière. On a bien fait de
dire oui.

yogi : quelles sont les rencontres qui ont été les plus significative pour le groupe ?

Sans aucun doute, la rencontre avec Sixteen.

C’est le premier artiste qui nous a fait confiance et avec qui on bosse très régulièrement. Il est resté fidèle au
groupe et notre collaboration a dépassé le cadre professionnel.

Sixteen est devenu un véritable ami. Ensuite, on peut évoquer Josie Mel avec qui on a vécu
pendant plusieurs semaines, 24h sur 24. Ca créé forcement des liens.

Kenny Knots est aussi un artiste avec qui on a une forte affinité.


Yogi : pouvez vous nous rappeller quand et comment est né le groupe ?

On est pour la plupart amis d’enfance.

Pour certains d’entre nous, on se connait depuis plus de 20 ans. On a été a l’école ensemble, on a grandi ensemble et vers les 14 / 15 ans on a découvert le reggae. Vers l’âge de 19 / 20 ans on a décidé de créer le groupe sans aucune prétention, juste pour occuper nos week ends.
Maintenant, ça fait 14 ans que le groupe existe. On a intégré il y a un an une
section cuivre composé de Gab et Julian, à la trompette et au sax, puis tout
récemment notre batteur a décidé d’arrêter la musique et c’est Loïc qui a
rejoint le groupe


yogi : alors est ce vraiment la fin de Babylone ?

Tu penses ? Y’a quand même encore pas mal de boulot à accomplir non ?
Pas sur qu’on y arrive… mais si on peut contribuer à apporter un peu de bonheur
et de joie dans le cœur des gens par le biais de notre musique et bien pour nous
c’est une petite victoire contre Babylone.

y : merci les no more Babylon, on espere vous croiser bientôt sur scène,
je vous laisse comme à notre habitude le mot de la fin :

Merci à toute l’equipe de roots and culture, merci Yogi pour cette interview et
big up à tous les massives qui soutiennent reggae music. Protection. One Love.

Interview by Yogi Roots and Culture.

Alpha Wess Guinée Conakry reggae


Alpha Wess " le choc des cultures" :

Mohamed Bangoura plus connu sous le nom d'Alpha Wess est né en Guinée Conakry à Dixinn en 1972, et n'est pas sans nous rappeller Seyni Kouyaté et son reggae Yankadi.

Et c'est "le choc des cultures ", avec ses origines Baga, et son chant en Soussou, Alpha Wess balance ses vérités au grès de son reggae naturellement teinté de Kora et flute Peul, les instruments traditionnels de la Guinée.

à Roots and culture on aime les artistes authentiques, ceux qui n'ont pas leur langue dans la poche et qui préfère chanter dans leur langue africaine, ce qui on le sait n'est pas vraiment très porteur à Babylone.

Il faut croire que non, en l'occurence tous les titres sont en Soussou sauf "le choc des cultures" :
"le système", " racisme", "unité nationale "et "prise de conscience"

Les bons titres en Soussou sont "Mobaloukomma", "Koundimodu" qu'on s'écoute :

Ainsi Que "Wonalou Allama" :"

Koutou Koutou
"...

L'album a été enregistré et mixé au Junior Fuza au studio Magson Universal à Conakry en Guinée en novembre et décembre 2003, et est sorti début octobre 2008 chez makasound.

Le nom de l'album était initialement " Koutou Koutou" et est devenu "Le choc des cultures" .

  1. GEMENO TAOUYAH
  2. MIRIYEMA – MIDIO
  3. LE CHOC DES CULTURES
  4. LE SYSTEME
  5. MOBALOUKOMMA
  6. KOUNDIMODU
  7. WONALOU ALLAMA
  8. PRISE DE CONSCIENCE
  9. KOUTOU KOUTOU
  10. RACISME
  11. KHANSAKOLONOUN
  12. L’UNITE NATIONALE

29 novembre 2008

Festival planète reggae




Festival planète reggae : C'est la 2° édition de ce festival sympa qui cette année va réunir the Mad Professor, sons of Gaia... et des danses Ethiopiennes.

Ce sera le vendredi 6 décembre 2008 à Anger, au Centre Jean Carmet à Mûrs Erigné, Planète Reggae et Paradiddis Abeba repartent pour une seconde édition caritative au profils d'orphelins éthiopiens.

Un peu de reggae sur canal +

"Solid Ground" le dernier album de la formation rock/reggae de Nouvelle Zélande a été élu album de la semaine sur Canal +, une occasion de voir en live les "solides graines noires" , et de voir un peu de reggae à la télévision française.

28 novembre 2008

Legalize Hits

Legalize Hits présente le coffret collector "hit 2 hits" contenant les deux volumes, celuis de Straika D et celuis de Yaniss Odua, le coffret sort le 1 décembre 2008.
On regarde un petit clip pour se mettre en bouche:
Yaniss Odua " pas comme ça " :

"Pas Comme ça" de YANISS ODUA
envoyé par zandoli

27 novembre 2008

Keephaz à contre temps


Keefaz " à contre temps":

Le nouvel album de Keefaz " à contre temps" est son deuxième, un album vrai et sincère
avec les invités jamaicains que sont Lorenzo, Mr. Vegas et Shinehead, et notre Baby G national.

Etant produit par Irie Ites personne ne sera surpri de savoir que le son est assuré par Mafia & Fluxy.

L'album commence par le titre"lutter pour survivre" : qui a tourné sur beaucoup de platines déjà sous forme de 45 tours, ainsi que "la loi du plus fort", la voix de Keefaz fait merveille sur les titres roots :
le conscious"Montagnes et valées", "Mama Africa" :
"la force en nous" avec Lorenzo et " tout l'or du monde"on y croit encore" avec Baby G

"résistance solide" :



"la force en nous" et "on y croit encore" que Keefaz partage avec Baby G.

  1. Lutter Pour Survivre
  2. French Kiss Feat Mr Vegas
  3. Complexe
  4. Montagnes Et Vallees
  5. En Mode Dancehall
  6. La Loi Du Plus Fort
  7. World Crisis Feat Lorenzo
  8. Avec Passion
  9. Resistance Solide
  10. Tout L Or Du Monde
  11. La Force En Nous Feat Shinehead
  12. Donne Tout
  13. Mama Africa
  14. On Y Croit Encore Feat Baby G

Teaser de Keefaz


Teaser- La-force-a-nous
envoyé par GENERALTONI

26 novembre 2008

Yaniss Odua "Hit 2 Hits"

Le jeune label Legalize Hits lance le deuxième volume de "Hit 2 hits" consacré à Yaniss Odua, opus qui fait suite à High tunes, et au Hit 2 Hits volume 1 de Straika D. 15 titres regroupant une sélection du meilleur du Martiniquais issus des compilations et participaions sur des albums depuis 10 ans, plus 5 titres inédits.
Pour rappelYaniSs ODUA ce qui veur dire "Fier de ses origines " a chanté avec Tiken Jah Fakoly sur le titre "y en a marre".

Autant le dire tout de suite, cela faisait longtemps qu'on avait pas entendu du reggae/dancehall francophone de ce niveau, bien sur comme d'habitude à Roots and culture on préfère largement le roots comme l'excellent "Fire burn remix" avec Ky-Mani Marley:
le tout aussi excellent "Make a duppy yet" avec Tippa Irie :
le très bon "yo palé wé, palé kwé", bien sur le "cool higher" présent sur "high tunes", on s'écoute le paisible et lucide "il est temps" avec Papa Tank :
et "living in unity" avec A.K.A. Koxx, et "gives thnaks and praises" un titre inédit qui termine l'album sur une note roots, et par une prière pour Jah...

Mais les titres dancehall comme "hightation ina the best","pa fé sa encô", ou encore "pas comme ça"
sont tous empruntés de roots grace à la voix de Yaniss et sa vibe positive, il faut vraiment légalizer ces hits !

  1. Hightation Inna The Best - Issu de la compilation Quality Streetz (CO2 Activity)
  2. Make A Duppy Yet (Feat. Tippa Irie) - Issu de l’album Tippa Irie - “I Miss” (Resin Music)
  3. Qui Est-Ce Qui ? - Issu de la compilation “Savage Riddim” (Mek It Happen)
  4. Fire Burn Remix (Feat. Ky-Mani Marley) (Inédit) - Remix du titre original issu de l’album d’Adelante
  5. Yeah Yeah - Issu de la Compilation “Déterminés” (Teesmé & Naya)
  6. Yo Palé Wè, Palé Kwé - Issu de la compilation “Piti A Piti” (Full Hundred Sound)
  7. Pa Fé Sa Encô - Issu de la compilation “Teworist” (Genesiz)
  8. Cool Higher - Issu de l’album “High Tunes” (Legalize Hits)
  9. Pas Comme Ca - Issu de l’album “High Tunes” (Legalize Hits)
  10. Mr Music - Issu de l’album “High Tunes” (Legalize Hits)
  11. Il Est Temps (Feat. Papa Tank) - Issu de la mixtape “Tank Tape Number 1” (Wumb)
  12. Opportuniste (Inédit) - Brand New !!! (Legalize Hits / Firsty)
  13. Living In Unity (Feat. A.K.A. KOXX) (Inédit) - Brand New !!! (Veron Dinnall)
  14. Personne (Inédit) - Brand New !!! (Lywox / Legalize Hits)
  15. Give Thanks & Praises (Inédit) - Brand New !!! (Veron Dinnall)


clip de Yaniss Odua ""cool higher" :


YaniSs Odua - Cool Higher
envoyé par oduayaniss

25 novembre 2008

Winston Mc Anuff le "Nostradamus" du reggae

Winston Mc Anuff " Nostradamus" :

Un super album qui sort encore des coffre forts de Makasound, et là c'est Makafresh, cela veut dire que c'est pas une réédition d'un vieil album dépoussiéré des années 70 mais bel et bien une nouvelle production de Winston Mc Anuff réalisé en Jamaique dans le studio de Tuff Gong par Clive Hunt. On retrouve Earl “Chinna” Smith à la guitare et sur toute la tournée également, Winston voix et composition sur les 11 titres.

L'album commence fort avec "Mix up Moods" :
et le très bon "nostradamus" :
, le très roots "Slave driver", "Van Imagining",
et l'acoustique "Love is the song I sing" :

en fait tout est bon dans cet album du début à la fin, comme le "sunday morning" à la basse dévastatrice.
"Nostradamus" : du gros roots en perspective et le meilleur album d'Electric Dread depuis longtemps.
  1. Mix up moods
  2. Nostradamus
  3. Slave driver
  4. Vain imagining
  5. Takin it all
  6. Love is the song I sing
  7. Sunday morning
  8. The bait
  9. Pick up
  10. The pack
  11. Set us free

24 novembre 2008

Earl Chinna Smith Inna de Yard


Earl Chinna Smith and Idrens inna de yard vol.2 :


Le dernier volume de la série en cours" Inna de Yard" de Makasound.

On s'en est jamais caché à Roots and culture on est fan du projet Inna de yard.

Un projet qui montre à quel point le reggae prend ses racines dans le blues.


Un pur son roots and acoustique, pour 13 titres avec Earl Chinna Smith à la guitare et à la basse, et il faut le dire il n'y a que des ancients et vrai musiciens du roots reggae Jamaicain, que des pointures !

ça commence fort avec l'interprétation de "be careful" :
par Matthew Mc Anuff, le fils de Winston Mc Anuff suit un titre légendaire "graduation in zion" célèbre depuis le film "Rockers"joué en acoustique par Kiddus I lui même. Bien sur on se l'écoute.

Kiddus I " graduation in Zion" :

Et que dire du "Who yeah yah" de Derajah un titre magnifique à la basse dévastatrice, deux titres des Viceroys, "yahoo" et le paisible nyahbinghi " detour":

le planant "fade away" d'Earl Chinna, un titre des Mighty Diamonds, la voix prophétique de Binghy Carlton et Patrick Andy, you "can't stop the youth"!

et la voix qui m'a toujours fait le plus flippé dans le roots reggae, celle des "congos"!

Que jah bénissent tous les rastas qui sont restés dans le Yard...

  1. Earl "Chinna" Smith - Harvest Uptown, Famine Downtown
  2. Matthew McAnuff - Be careful
  3. Kiddus I - Graduation in Zion
  4. Barry " Merger" Ford - Rebel
  5. Derajah - Who yeah yah
  6. The Viceroys - Detour
  7. Emmanuel I - Greater
  8. Earl "Chinna" Smith - Fade Away
  9. The Mighty Diamonds - Gnashing of teeth
  10. Binghy Carlton & Patrick Andy – Can’t stop the youths
  11. The Congos - Thief is in the vineyard
  12. Earl "Chinna" Smith - Six Strings
  13. The Viceroys – Yahoo

Profitez en en ce moment il y a unpack Inna de yard à moindre prix , cliquez ici pour voir l'offre.

23 novembre 2008

No more Babylon "Roots meeting"

No more Babylon " Roots meeting" :

Le dernier album intitulé "Roots meeting" de la formation française "No more Babylon" vient de sortir, cela fait presque 15 ans et maintenant 5 albums a leurs actifs, il y avait eut "stand the pressure" en 1999, et "Vampayah" en 2003, ainsi que deux albums live, il faut dire que les "No more" excelle dans ce dommaine. C'était "Mash up the dance live with No more Babylon" pour Earl Sixteen en 2005, et pour Ken Boothe l'année suivante en 2006 le "live in Paris".
On s'écoute tout de suite "who really cares " : extrait du dernier album "roots meeting" avec Ken Boothe au chant.

Le groupe a partagé la scène en tant que backing band de beaucoup d'artistes. On retrouve quelques un en invités dans le dernier album, "Rod Taylor", U Brown, de Tyrone Downie", de Anthony Que, et de Kenny Knots, et on s'écoute le featuring "bring Jah love" que ce dernier a posé sur cet opus.
et oui l'album réunit 8 feauring, il y a aussi Brother Marcus, Josie Me, U brown et on ne peux pas ne pas écouter le "give a helping hand" posé sur l'album :

Earl Sixteen, Jah Marnyah, Marise Chastan, on a déjà cité Kenny Knots et Ken Boothe.
avec la contribution de Stepper (Black Uhuru, Horace Andy …) au sax et de Didier Bolay (Tiken Jah Fakoly) au trombone.

C'est sorti sur le label "A la Folie Music", "Socadisc distribution".

18 titres pour un excellent album, "the seals", le très bon "Inity Song" :

"don't be surprised", "Father's Luv", à signaler que l'album offre deux versions du même riddim une par le chanteur du groupe Kiko et une par un invité, ce qui donne un léger air de sound system a l'album et lui procure une sacré pèche.

Le magnifique "Ethiopian Millenium" , et "Million miles" qui suit le Ken Boothe.

L'album se termine en beauté avec les morceaux "real revolution", bring Jah love, et le "Nyahbinghi song", Jah bless.



  1. The Seals
  2. Inity Song
  3. Don’t Be Surprised feat. Brother Marcus
  4. Nuff Respect
  5. Father’s Luv feat. Josie Mel
  6. Youthman
  7. Give A Helping Hand feat. U Brown
  8. Remove Your Mask
  9. Ethiopian Millenium feat. Earl Sixteen
  10. Who Really Cares feat. Ken Boothe
  11. Million Miles12. Gates Of Hell
  12. Silent Revolution
  13. Real Revolution feat. Jah Marnyah
  14. Propaganda
  15. Bring Jah Love feat. Kenny Knots
  16. Drownin’ Dreams feat. Maryse Chastan
  17. Nyahbinghi Song

Rechercher dans Roots and Culture

Education is the key